AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soirée en Boite [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lily-Rose Dostoïevski
| Admin Belle et Cruelle |
avatar

Nombre de messages : 1293
Age : 28
Groupe : The Diamond'S
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Soirée en Boite [Libre]   Sam 13 Jan - 10:43

Lorsque l'on arrive dans une ville, il est possible d'avoir bon nombre de priorités. Selon le type de personnes que vous êtes, vous irez soit faire du shopping et des courses, soit vous allez visiter la ville. Parfois vous vous contenterez de vous reposez tranquillement dans votre canapé, et d'autres fois, vous irez parler à vos nouveaux voisins. Et puis il y a le genre de personnes, comme Lily-Rose Mihaylov, beauté russe élevée en plein coeur de New York telle une petite princesse, qui, en arrivant dans une nouvelle ville, n'ont pour unique souci que d'être belle et de sortir faire la fête. C'est pourquoi, après avoir revêtu un top flottant Chanel sur un jean Diesel recouvert par une splendide paire de Santiags, elle avait embarqué un sac à mains et hêler le premier taxi qui passait, celui ci ne s'étant pas fait prier pour s'arrêter. Il était environ 23h lorsque la voiture de notre jolie blonde s'arrêta devant le Ffragg, boite la plus réputée de tout Seattle. Lorsque Lil' descendit, elle regarda les environs. Bon nombre de filles, aux beautés fades comparé au charme slave de Lily-Rose, grouillaient, habillées avec plus ou moins de bon goûts, mais ce n'était pas elles qui interessaient notre protagonniste. Quelques beaux garçons se perdaient dans le décor. Pas spécialement inoubliables, mais potables. Un charmant sourire au videur lui permit d'entrer sans aucune difficulté. Une fois à l'intérieur, Lil secoua d'un geste gracieux sa longue chevelure dorée, qui se remit en place d'elle même. Puis, faisant claquer ses talons dont le bruit était inaudible à cause de la musique ambiante, Lily se dirigea vers le bar, où de son plus beau sourire, elle commanda un Impérial au barmaid. Soho, Malibu, Jus de Pomme. Un de ses cocktails favoris. Pas trop fort pour commencer la soirée, mais juste assez pour se sentir bien. Attendant son verre, elle sortit de son petit sac un paquet de cigarettes Vogue, roses, ainsi qu'un petit briquet incrusté de diamants de la même couleur. Elle porta le fin tube à sa bouche, et alluma sa cigarette, laissant la fumée l'entourer avec volupté. Son verre arriva enfin, et elle le prit, gratifiant le serveur d'un nouveau sourire avant de boire une gorgée, tout en ratissant du regard l'endroit, espérant trouver un beau garçon à séduire, pour l'oublier le lendemain.

_________________
LILY-ROSE DOSTOÏEVSKI

Vous la trouvez parfa[ii]te, ne dites pas le contraire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melting-pot.jeun.fr
Raphael Fabre

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 30
Groupe : Ze Alienz
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Dim 14 Jan - 5:20

Fraichement débarqué dans une ville, après une si longue vie spatiale, il faut dire que l'on ne s'y retrouve pas trop, et sans doute que ses autres camarades devraient être aussis perdus que lui dans cette immense junglue urbaine. Les bâtiments sont hauts, les gens grouillent dans les rues tels une fourmilières. Tous les styles sont représentés, allant du Junkye au fashion victim. Tout est fait ici, pour plaire. Le pas semble décidé de cet homme, qui s'arrête dans une file indienne de gens plutôt bien vêtus. Enfin, pour la pluparts des gens de la file, seuls seront des hommes, les filles, usant de leurs charmes sur l'un des gorilles qui se tenaient devant une double porte battante portant une inscription qui, d'ou il est, ne pouvait en lire le nom. Il se perche sur la pointe des pieds, cherchant sans doute un moyen de voir pourquoi est-ce que ca bouchonnait tant dans la file. Décidémment, il ne peut rien voir, que de simples têtes. Au bout de la fille, l'homme dirige certaines personnes sur la gauche, signe qu'ils n'auront accès à cet endroit décidément côté, et d'autres, sur ala droite, vers l'intérieur du bâtiment.

Les minutes passent, et derrière le jeune homme perdu, la file ne cessait d'augmenter. Son tour arrive bientôt. L'ours, qui faisait office de videur le toisait de bas en haut, sans discernement, il lui fallait vraiment choisir la bonne clientèle qui semblerait potable pour la bonne marche de l'établissement. Ce dernier hésite, et le francais n'en dépatit pas, il attent, patiemment, un petit sourire sur le bout des lèvres lorsque l'une ou l'autre demoiselle passe en lui faisant quelques signes délicats de leurs dextres. Sans doute le signal pour le videur qui le laiserait passer enfin, et évacuant le deux ou trois autres suivants qui ne correspondaient pas aux gouts de la maison.

Il se met dans l'ambiance, doucement, petit à petit, c'est que cela semble si changeant, la fusée, elle, était si calme. Peu importe. On s'avance, t à chacuns d enos pas, on découvre un autre monde, une autrevie, mais ca nous plaît. oui. Première direction, le bar, ou il s'installerait à côté de la jeune femme qui balayait l'ensemble de la salle de son regard, prédatrice féroce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose Dostoïevski
| Admin Belle et Cruelle |
avatar

Nombre de messages : 1293
Age : 28
Groupe : The Diamond'S
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Dim 14 Jan - 7:05

Alors que Lily entamait déja son troisième verre - une Vodka Cerise cette fois ci - elle repéra un jeune homme qui faisait son entrée dans la salle. En réalité, elle ne l'apercut que grâce à bon nombre de jeunes filles qui tournèrent la tête à son arrivée. Non il n'avait rien de spécial, un charme européen on négligeable, mais rien de spécial. Pourtant, il était devenu, en quelques secondes, l'objet de convoitise de la moitié des demoiselles présentes, et c'était la raison pour laquelle Lily s'était mis en tête qu'il était sa nouvelle proie. Tout le monde le désirait? Et bien ca serait-elle qui l'aurait! Pourquoi? Parce que c'était comme ca. Elevée dans un univers tout rose de princesses pourriers gatées, il fallait toujours qu'elle obtienne ce dont les autres rêvaient. Et bien entendu, tout dans la nature l'aidait. Son physique de rêve était un excellent passe partout pour obtenir ce dont elle désirait. Surement ce même physique qui fit que le beau jeune homme choisit une chaise non loin de la sienne pour s'installer. Une fois arrivé, Lily prit un air malicieux et le défia pendant de longs instants du regard. C'était un des jeux préférés de Lil', celui du regard. Ses magnifiques yeux bleux-verts attiraient inévitablement les regards, qui venaient ensuite se perdre dans la profondeur qu'ils dégageaient. Puis, sans un mot, elle écrasa sa cigarette, posa le petit verre qu'elle venait de terminer,et se dirigea vers la piste de danse. Une fois au milieu, Lily-Rose commenca à se déhancher avec grâce et sensualité aumilieu de la piste, attirant autour d'elle une foule d'hommes, tous plus beaux les uns que les autres. Mais tandis qu'elle dansait, ses yeux ne quittèrent pas ceux de l'homme assis au comptoir, et chacun de ses gestes lui était dédié. Ses hanches bougeaient en rythme, ses cheveux flottaient auour d'elle avec une légereté sans égale, et tout son corps semblait être en harmonie totale avec son entourage.

_________________
LILY-ROSE DOSTOÏEVSKI

Vous la trouvez parfa[ii]te, ne dites pas le contraire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melting-pot.jeun.fr
Raphael Fabre

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 30
Groupe : Ze Alienz
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Dim 14 Jan - 7:53

La commande de la demoiselle, la troisième, servie, le barmaid pouvait enfin venir s'occuper du jeune homme. Installé dos au bar, il n'entendit la demande de l'employée que par sa voix qui flirtait jusqu'à son ouïe, et qui sortait finalement le "Frenchie" de son tour d'horizon. En fait, il était lui aussi occupé à se trouver une proie pour la soirée. Toutes l'observaient, lui souriaient, certaines mêmes, plus audacieuses que d'autres, venaient bien pour tenter d'accrocher, de trouver un sujet de conversation, et, poliment, il leur répondait simplement, qu'il venait d'arriver, et qu'il faudrait qu'elle revienne le voir plus tard dans la soirée, le tout avec son petit sourir si innocent, et son accent qui les ferait craquer, toutes. Peu importe finalement. on fait demi-tour, au grand damne de ces dames qui ne semblent pourtant pas désesperer, non, restant entres amies pour la plupart, elles le fixent. il commande donc, un Tequila sunrise, subtil mélange de Jus d'Orange et de Taquila, agrémenté d'un trait de grenadine, vraiment, c'est parfait. En l'en remercie, on paye le verre, puis on en boit une fine gorgée, avant de la capter, elle et son air de défi posé sur lui.

A ce jeu là aussi on est fort. On l'observe, on ne la quitte pas du regard, et on lui sourit en prime, charmeur. On entre dans son jeu, on aime ce jeu. Et puis, elle avait ce qu'il fallait pour lui plaire, alors oui, lui ausi aurait sa cible pour ce soir, cette proie, bien que la chose n'en serait pas aisé, car tous les mecs seraient rivés sur elle probablement. On la laissait mettre fin au jeu, écrasant sa cigarette, puis s'en allant vers la piste de danse. On apprécierait donc la vue de son corps, vue de l'arrière, offert. Elle se déhanche, elle bouge bien, délicatement, sensuelle, sexy dira-t-on. Et les mecs, elle fait comme l'effet d'un aimant, les uns après les autres, ils viennent, ils se collent à elle. Elle qui ne décroche pas du regard de Raphaël qui, de même, l'obsreve, ne la lache pas du regard. Elle semblaitlui dédier le moindre de ses mouvements, le moindre de ses sourire. Allez, si on la veut pour ce soir, il faudrait foncer. On dépose le verre vide, on la rejoint sur la piste écartant de ses mains quelques autres hommes, qui n'appréciait pas trop visiblement le surplus de concurrence. On bouge face à elle, en parfait accord avec le son qui passe, on la suit dans ses danses lascives. Les autres, décourager, semblent exasperer, mais peu importe, lui, il apprécie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose Dostoïevski
| Admin Belle et Cruelle |
avatar

Nombre de messages : 1293
Age : 28
Groupe : The Diamond'S
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Dim 14 Jan - 13:01

Lily connaissait son pouvoir de séduction et c'était là une de ses forces. Elle savait comment se mettre en valeur et quel homme elle pouvait avoir - à peu près tous, excepté ceux dont elle ne voulait pas. Elle savait aussi repérer le jeunes hommes dans l'oeil desquels elle avait tapé. Et lui, assit au bar, était rentré dans son jeu. Il le savait. Elle aussi. Tant mieux. La multitude de beaux arçons lui dansant autour ne lintéressait pas, ce qui faisait rager toute la gente féminin de l'entourage. Mademoiselle avait les plus beaux garçons du Ffragg. Mais cela ne lui convenait pas. Elle le voulait. LUI. Et elle l'aurait. Les garçons dansaient à qui mieux mieux, frottant leur musculature imposante au corps fragile et pourtant si parfait de Lily-Rose qui n'en avait que faire. Certains insistaient, d'autres s'éloignaient pour mieux revenir dès qu'un espace de terrain se libérait autour des mouvements fluides de Lily qui se fondait dans la musique avec une aisance déconcertante. Après quelques instants passés à la regarder, le jeune homme semblait enfin décidé, et d'une main assuré, il écarta tous les prétendants de la jolie russe qui ne mirent aucune bonne volonté à s'écarter. Voyant que le jeune français avait trouvé grace aux yeux de la petite princesse blonde, ils consentirent à s'éloigner un peu, guettantavec impatience le moment où ils pourraient enfin reprendre leur place. Le nouveau couple le plus en vue de la boite entreprit de se découvrir corporellement, dansant avec harmonie au rythme des sons très divers que le DJ passait. Lil' était dans deux de ses domaines de prédilection, la danse et la drague. Il fallait savoir en donner assez pour se faire désirer mais pas trop pour ne pas lasser. Il fallait donner envie mais refuser au dernier moment. Et elle usait de ce jeu à merveille. Son corps n'entra pas une seule fois en contact avec celui du bel européen. Ses vêtements frolaient les siens, ses yeux défiaient les siens, ses lèvres s'approchaient chaque fois un peu plus près, laissant son souffle tiède atterir avec délicatesse sur la peau déja un peu moite du jeune homme. Tous autour attendaient de voir la suite, captivés par ce jeu de séduction qui se déroulaient sous leurs yeux.

_________________
LILY-ROSE DOSTOÏEVSKI

Vous la trouvez parfa[ii]te, ne dites pas le contraire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melting-pot.jeun.fr
Raphael Fabre

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 30
Groupe : Ze Alienz
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Dim 14 Jan - 13:25

Les prétendants ne s'étaient pas fait prier pour s'écarter lorsque le francais apposait l'une de ses mains sur leurs épaules pour leur faire comprendre que finalement, il était le dominateur. Que dans cette pièce, il s'imposerait en roi auprès des filles. Ils le comprirent bien vite et laissèrent ainsi suffisament de place au pseudo couple pour se pavaner devant eux, pas trop loin, aux aguets, prêt à bondir sur la demoiselle lorsque elle-ci se lasserait de sa personne, ou l'inverse. Non. Tous dans la boite étaient décu, autant fille que mecs, sans doute car les plus belles proies étaient occupées l'une avec l'autres, dans une danse lascive, leur regard ne se quittant pas une seule seconde. Raphaël suit en rythme la jeune femme et le son imprimé par le DJ avec grande élégance, pas de danse originaux, mais excellent pour l'ambiance. Ils ne se quittent plus du regards, ils sont face à face, faisant sans doute abstraction de tout ce qui se passait autour d'eux, ne se préoccupant plus que d'elle pour sa part. Il longe le corps de la demoiselle de ses mains, sans la toucher, non, jamais, on mime juste sa silhouette, délicatement, on apprécie le délicat contact des vêtements que l'on sentira bien plus qu'elle probablement, portant un ensemble plus proche du corps qu'elle. Les lèvres, par rapport au début étaient bien plus proches, c'était certain, et les volontaires se découragaient déja bien vite. Mais encore une fois, non, ils ne s'embrasseraient pas, pas tout de suite, préferant jouer un jeu plus, langoureux, plus, coquin même. On acceuillait le souffle tiède de la demoiselle au sourire éclatant, mais on n'en perdait pas tant de notre beautée nous non plus, souriant, appréciant, tandis qu'elle aussi en recevrait le même sort de ce rapprochement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose Dostoïevski
| Admin Belle et Cruelle |
avatar

Nombre de messages : 1293
Age : 28
Groupe : The Diamond'S
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Dim 14 Jan - 13:54

Zouk, techno, mix. Quelle que fut la musique que le DJ passa, les deux jeunes gens ne se lassèrent pas de danser, leur jeu de séduction se faisant de plus en plus intense au fil de la musique. Seulement voila, Lily détestait céder la première. En fait, elle ne cédait jamais la première. Elle prenait plaisir à voir sa proie succomber, craquer avant elle malgré tous les efforts qu'il faisait pour résister. Ensuite, elle choisissait soit de passer un moment avec lui, soit de l'abandonner à son sort au beau milieu de la piste. C'était cruel, mas c'était Lily. Lorsque la proie en question ne daignait pas se soumettre, elle savait se montrer patiente. Si selon elle le jeu n'en valait pas la chandelle, Lil' finissait par se désintéresser de la personne concernée pour en piocher une autre parmi la foule qui se pressait pour lui becquetter dans la main. Le jeune européen se faisait long à réagir. Pas trop cependant, car Lily aurait fini par s'en désintéresser, puisqu'elle avait maintenant démontré à toutes les autres filles de la salle qu'elle avait tous les hommes à ses pieds et qu'ils se battraient pour l'avoir si c'était nécessaire. Finirait-il par succomber à la sensualité de ce petit bout de femme? C'était ce que Lily allait savoir d'ici quelques minutes. Cependant, elle n'avait pas vraiment l'habitude qu'on lui résiste, et les deux ou trois hommes qui avaient tenté de le faire s'étaient tout de même retrouvés piégés dans ses filets. C'était une Diamond'S dans les règles de l'art. Elle avait été élevée ainsi, à considérer les hommes comme des "choses utiles" destinés à satisfaire ses désirs et ce qui l'importunait. Sa danse se faisait de plus en plus sexy, ses mouvements de plus en plus opportuns, à la limite du provocant sans jamais paraitre vulgaires. Son regard soutenait celui de Raphaël sans jamais le lacher.

_________________
LILY-ROSE DOSTOÏEVSKI

Vous la trouvez parfa[ii]te, ne dites pas le contraire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melting-pot.jeun.fr
Raphael Fabre

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 30
Groupe : Ze Alienz
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Dim 14 Jan - 14:11

Les rythmes musicaux s'enchainaient sur un tempo assassin. Passant de l'un à l'autre sans que les deux n'aient le temps de souffler quelques instants, ou même de s'en aller légèrement à l'écart de la scène de théâtre, pour bavarderpeut-être, ou bien plus si affinitées. Non. Ils restaient la, au bon milieu de la piste de danse. Bon, c'est pas tout, le jeu se faisait long tout de même maintenant, et par expérience dans la fusée, il savait comment s'y prendre avec la jeune demoiselle. C'est pas pour rien qu'il avait réussi à obenir les faveurs particulières de toutes, sans excetpions. On tente un premier contact physique, de sa main contre la taille de la demoiselle sans arrêter les mouvements de pas, lascifs, langoureux, tandis que maintenant, il venait de rompre le dernier pas qui le séparait pleinement de son corps à la demoiselle. Il gardait le même rythme, suivant celui de la demoiselle, sa main, flatteuse, restant au contact de sa taille délicate et si bien tracée. On plonge son regard dans le sien, laissant naître ce sourire qu'elle lui avait connu losqu'ils s'étaient défiés plus tôt, installés au bar tout deux. Oui, c'était quasiment de la sorte qu'il avait réussi ses approches, et puis, si ce n'était pas pour ce soir avec elle, il en trouverait d'autres à coups sûrs, tant les regards féminins étaient braqués sur lui.

Le charme de la demoiselle y ets pour quelque chose, c'est certain, et le français succombe, le français cède. Oui. Les paupières closes, il rompt le contact physique du regard, et sa seconde main viendra prendre place sur la joue de la demoiselle, étrange contraste entre le froid de sa main, et la tièdeur de sa joue. Voila. C'est fait, il à totalement cedé, venant à déposer ses lèvres sur celles de la demoiselle avec une délicatesse reconnue, typique des français. Baiser bref, puis il se recule, patientat à la réaction de la demoiselle avec qui il flirtait depuis avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose Dostoïevski
| Admin Belle et Cruelle |
avatar

Nombre de messages : 1293
Age : 28
Groupe : The Diamond'S
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Lun 15 Jan - 13:49

Après encore quelques temps sans briser ce jeu de séduction, la petite princesse slave commencait à être lassée de ce manque de contact. L'européen dut le remarquer, car au moment même où Lily s'apprêtait à tourner la tête, elle sentit la main du jeune homme se poser sur sa hanche parfaitement dessinée. Leurs gestes se firent encoe plus synchronisés, sans perdre de leur naturel. Après ce petit temps d'adaptation et de découverte de quelques parcelles de cors que les deux jeunes gens concédaient de se dévoiler. Petit à petit, il se firent plus langoureux, dans leurs gestes autant que dans leurs sourires et regards. Une sorte d'aura de sensualité se dégageait du couple, une aura presque palpable tellement elle brulait de passion et de désir. Un désir purement physique bien évidemment, mais désir tout de même. Mais Lily ne cède pas. Elle n'aime pas céder. Et elle attend que le jeune français craque. Chose qui ne tarda pas à arriver. Ses yeux finirent par se détourner du regard embraisé de la belle New Yorkaise. Elle sait de ce moment là qu'il ne tient plus. Sa tête se reconcentra à nouveau sur le visage angélique de la demoiselle, ses lèvres s'approchent, l'embrassent. En douceur, avec classe. Original.Inattendu. Pourquoi pas? Bref cependant. Ses lèvres laissèrent surement un petit goût de cerise sur les lèvres du français. Il finit par se reculer un peu, laissant la jolie princesse devant elle. Cela suffit au jeune homme derrière elle pour sauter sur l'occasion. D'un geste brutal, il retourna Lily qui ne fit rien pour l'en empêcher. Il l'entraina dans une danse à moitié érotique, pas déplaisante. Mais au bout de quelques instants, Lil' finit tout de même par se désintéresser du beau jeune homme qui l'avait entrainé de force dans sa danse pour se retourner vers le jeune français. Un regard franc. Un sourire en coin. Sans prévenir, elle s'approcha avec douceur et fermeté à la fois. Ses mains se posèrent sur le visage et dans le cou du jeune européen, l'approcha brusquement de ses lèvres, et ne l'arrêta qu'à deux ou trois millimètres de sa bouche. Un bref temps d'interruption, les yeux dans les yeux, puis elle l'embrassa. Avec beaucoup moins de délicatesse. Un baiser sauvage et envoutant. Le baiser auquel aucun homme n'avait su résister jusqu'à maintenant. Il les tenait cloué devant elle, profitant de ce bref aperçu du paradis en enfer. Après de longs instants d'embrassades passionnées, elle s'éloigna doucement du visage du jeune homme, eut un sourire malicieux, et retourna vers le bar pour commander un gin-fizz en allumant une nouvelle cigarette.

_________________
LILY-ROSE DOSTOÏEVSKI

Vous la trouvez parfa[ii]te, ne dites pas le contraire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melting-pot.jeun.fr
Raphael Fabre

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 30
Groupe : Ze Alienz
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Lun 15 Jan - 14:05

Tout n'est que sensualitée dans ce couple d'un soir. Oui. Il est habitué pourtant à ce genre de relation après avoir vécu dans la fusée, il ne pouvait se satisfaire de ses pulsions sexuelles qu'en faisant ce que tout homme et toute femme auraient faites rpobablement. C'est ainsi qu'l avait réussi à obtenir les faveurs des unes après les autres, parfsois même, deux en même temps. Le temps du simple baiser est court, bien trop au gout du jeune homme qui en aura pourtant savourer la délicatesse et la douceur de ces lèvres gout cerise. On ne l'aurait pas relâché pour autant, on voulait juste se montre bel homme, et ne pas trop forcer la chose, mais l'autre, lui, là, le lourd de service qui voyait cela comme un affront personnel et qui s'en allait donc quémander la demoiselle de force pour une danse des plus affriolantes que Raphaël, lui, n'approuvait pas trop. Non, il fallait faire preuve d'une délicate douceur avec la soviétique. Et c'était bien pour ca qu'après quelques instants avec l'autre, elle revenait finalement vers l'européen, sourire aux lèvres, douces, charmantes, plus encore qu'avant le premier baiser offert.

Cette fois-cio, les rôles sont ionversés, mais les sppectateurs n'en changent pas d'attittude, chacuns exprimant une certaine moue lorsqu'elle revient vers le francais. les filles auraient aimées avoir leur chance elle aussi. Mais Lil n'en laissait pas la moindre chance, à en croire ce qui allait suivre. Elle s'approche dangereusement de ui, trop peut-être aux gouts des autres hommes qui ne tiennent plus. Ses lèvres se stoppent, elle maintient ainsi un suspense fou. Elle le sait, elle en joue même. Un nouveau regard, qui change de ton cette fois-ci, il le sait. Puis elle l'embrasse, lui offrant une nouvelle fois le loisir de déguster ses lèvres avec parcimonie et gourmandise cependant. Délicat peché qu'était-elle, auquel l'on cussomberait volontiers. On déguste sans trop de mal, on apprécie le geste, puis elle le quitte tout de même. S'en allant, féline, vers le bar ou l'on ne tardera pas à la rejondre, il ne fallait en rien rompre le charme crée. Il commande, lui aussi, un Americano, puis s'installe à côté de la demoiselle, payant l'addition des deux verres plus un généreux pourboire au serveur. Il lève le verre en direction de la demoiselle, son regard figé dans le sien, un sourire permantn accoché à ses lèvres. pour la première fois,il lui adresse la parole.


<< A la votre. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose Dostoïevski
| Admin Belle et Cruelle |
avatar

Nombre de messages : 1293
Age : 28
Groupe : The Diamond'S
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Mar 16 Jan - 11:56

Autour du couple, un Ffragg en ébullition. Ces deux jeunes gens avaient fait régner une atmosphère de jungle sur laquelle ils régnaient en maitre. Chacun s'adaptait aux désirs de ce couple félin, s'écartant avec crainte et admiration sur leur passage, la majorité d'entre eux n'osant s'approcher de trop près. A quoi bon? Ils n'avaient pas leur chance. Couple quelque peu incongru cependant, le moindre de leur geste attirait l'attention. Et c'était le domaine de Lily. Elle savait comment agir, réagir, faire frémir les gens, et ainsi attirer tous les regards sur son petit corps, concentré de magie, de féminité et de perfection. Lil' manipulait sans les gens, sans même qu'ils ne s'en rendent compte, par le regard, le sourire, son déhanché ou, pour un exemple plus concret, par son jeu de séduction, maitrisé au geste près. La jolie sovietique faisait si naturelle dans ce jeu si artificiel ... Tout simplement parce qu'il était dans sa nature d'être artificielle. Elle n'avait pas à se forcer, tout en elle ressortait comme un jeu trop bien joué. Lily-Rose se laissait envelopper par un certain mystère qui intriguait tant les demoiselles, excitait tant la gente masculine et n'était imitable que d'elle même. Elle se laissait prendre, et entretenait cette aura floue qui la voilait. Lorsque le jeune français la suivit au bar, et paya leurs verres, elle le remercia d'un sourire charmeur. Il lanca un petit "A la votre" et Lily put entendre pour la première fois le son de sa voix, qui percait à travers le fond sonore important. D'un regard énigmatique, elle leva son verre, et trinqua les yeux dans les yeux -7 ans de frustration sexuelle ne l'intéressant pas spécialement- avant de descendre son verre cul sec. Pas une seule fois elle ne laissa entendre le son de sa mélodieuse voix. Ce jeu était un de ses favoris, et les hommes réagissaient très différemment. La plupart finissaient par craquer, parlant de plus en plus pour l'encourager à parler. On voyait à sa structure morphologique et surtout à ses traits qu'elle était soviétique, bon nombre d'entre eux imaginaient surement qu'elle ne parlait pas leur langue. Cela la faisait toujours rire d'observer discrètement leurs réactions. En tous les cas, cela lui évitait d'avoir à perdre son temps en paroles auprès de garçons dont elle n se servait que comme des objets. Elle resta donc au bar, commencant d'un signe de la main deux autres Gin-fizz, toujours sans bouger les lèvres.

_________________
LILY-ROSE DOSTOÏEVSKI

Vous la trouvez parfa[ii]te, ne dites pas le contraire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melting-pot.jeun.fr
Raphael Fabre

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 30
Groupe : Ze Alienz
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Mar 16 Jan - 12:30

Accoudé ainsi au bar, aux côtés de la jeune soviétique, Raphaël n’avait d’yeux que pour elle, que pour cette silhouette gracieuse et généreuse avec laquelle l’on avait pris tant de plaisir à flirter quelques instants plus tôt, sur la piste de danse, au milieu d’une multitude de regards et d’attentions toutes particulières que leurs avaient érigés femmes et hommes de la boîte. Une bien agréable silhouette qu’avait la soviétique, que l’on en devinait l’origine probable par ses traits caractéristiques du pays. Fêtarde qui plus est, et elle semblait avoir une bonne tenue de route à l’alcool, ce que l’on put constater d’un grand sourire délicat à sa seule et unique attention. L’européen vidait son verre d’une même cadence que la demoiselle avant d’en taper le cul contre le bois du bar. Le corps svelte et bien formé du jeune français n’était pas très loin de celui tout aussi délicat et tape à l’œil de la demoiselle, non. Encore une fois, une manière de ne pas rompre le contact physique, bien que celui-ci se fasse un peu plus…Discret ?! Un regard qui se rivait dans le sien, charmeur, attentionné, puis ce sourire, toujours, éternel. Aux paroles simples de la part, la demoiselle n’avait pas daigné laisser le son de sa parole à l’ouïe pourtant attentive de Raphaël.

Puis d’un simple geste de main, la voila qui recommandait un verre au barman. Celui-ci en comprit la signification sans grand mal, et déposé immédiatement devant la commande devant-elle. Boisson née d’un subtil mélange de Gin, de jus de citron de sirop de sucre de canne et d’un peu d’eau gazeuse pour la finition et le côté pétillant de la boisson choisie. Le tout servit dans un thumbler suffisamment haut, pour laisser place encore à un peu d’inspiration de la part du barman pour une décoration le mettant en valeur. Si les circonstances en avaient été un peu autrement, -du fait de leurs arrivées récentes en ville -, l’on en croirait volontiers que la soviet’ était une connue de l’établissement, une habituée. Oui. Ce genre de petits signes ne tromperaient pas dans un petit club ou l’on y croisait régulièrement les mêmes personnes d’un soir à l’autre. Lui donnerait une nouvelle fois la monnaie nécessaire à la commande subite de la demoiselle, peu importe ce qu’il aurait à débourser pour elle. Enroulant ses doigts autour du verre, il vient à le porter aux lèvres de la demoiselle avec douceur, l’autre, dans sa seconde main, prêt à l’emploi déjà, aussi. Et puis, pas de conclusions hâtives sur son manque de parole, l’on n’en prendrait pas cas de conscience pour si peu. On verra ce que le tout donnera plus tard. Autant garder ce petit jeu de sensualité, de douceur. De la douceur à la Française quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose Dostoïevski
| Admin Belle et Cruelle |
avatar

Nombre de messages : 1293
Age : 28
Groupe : The Diamond'S
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Mer 17 Jan - 9:37

Le courant était tout de suite passé entre les deux jeunes gens qui continuaient, sous l'oeil ébahi des autres danseurs, leur jeu de séduction. Si seulement l'un l'autre savaient d'où ils venaient. L'un atterrissait tout juste d'une fusée où il avait vécu toute sa vie durant, et l'aute arrivait tout droit de New York City, et tous deux s'étaient adaptés à un vitese folle au contexte. Ils ignoraient aussi qu'ils étaient le fruit d'expériences, et que tous deux avaient depuis toujours, grandi sous l'oeil de scientifiques avides d'apprendre de nouvelles choses sur le comportement humain. A ce moment précis, l'un d'entre eux était surement tapi dans l'ombre, ou peut être même avait-il pris l'apparence d'une personne tout à fait normale dans le ut de les épier. C'était tout de même un heureux hasard que dans cette boite si bondée, deux cobayes finissent par se retrouver... Et surtout à être le centre d'attention d'autant de monde en si peu de temps. Bref, tout cela, notre petit couple nen avait pas la moindre idée.

Lily-Rose nota, et c'était un point positif pour le jeune européen dont elle ignorait le prénom, qu'il payait sans rien demander toutes les commandes de notre protagonniste, aussi subites et exhubérantes furent-elles. Tant mieux, Lily était une jeune femme vénale... Ou plutot, devrais-je dire ue adolescente, car il faut bien rappeler que notre jeune soviétique n'est âgée que de 17 ans. Pour un corps si frêle, elle tenait extrêmement bien l'alcool, mais ses multiples cuites l'avaient quelque peu renforcée, et voyant que le jeune homme suivait le rythme, il n'était pas question de s'arrêter là. Pourtant quelques Gin et Vodka plus tard, elle commencait à se sentir vraiment ... bien. Une certaine complicité commencait à s'installer entre les deux jeunes gens. Maintenant qu'ils étaient bien bourrés, il était temps de retourner danser, avant que les autres ne finissent par oublier leur présence, chose totalement impensable aux yeux de la blondinette. Elle se leva d'un bond, le regard félin, à la limite du prédateur sans pour autant perdre de sa sensualité, et attrapa le bras de Raphael pour l'entrainer de gré ou de force sur la piste. Elle se déhancha de manière encore plus sensuelle que la fois précédente, n'hésitant pas à coller avec passion chaque parcelle de sa peau blanche contre le corps de Raphael. Elle n savait pas encore l'effet qu'aurait sa petite danse sur lui -bien que les idées ne manquaient pas- mais tous les autres hommes de l'assemblée devaient contenir certaines de leurs pulsions, pour peu qu'ils ne se jettent sur elle.

_________________
LILY-ROSE DOSTOÏEVSKI

Vous la trouvez parfa[ii]te, ne dites pas le contraire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melting-pot.jeun.fr
Raphael Fabre

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 30
Groupe : Ze Alienz
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Mer 17 Jan - 12:56

Raph’ suivait sans grande peine le traitement de l’alcool. Et, contrairement à ce que les scientifiques pourraient noter sur lui, sans doute noteraient-ils qu’il semble tenir l’alcool pas trop mal. Pas l’ambiance qui lui déplaisait, pas les filles non plus, non, la fête il avait l’habitude, bien que d’un genre totalement différent dans cet espace confiné qu’était simplement la fusée. Oui. La fête, pour eux, s’était un peu moins dans l’ambiance, il ne s’agissait que d’une banale réunion entre gens qui s’appréciaient. Tout simplement. Raphaël, lui, était souvent avec des filles, pour discuter, pour les observer, il adorait la compagnie féminine. La demoiselle semblait avoir remarqué la main légère du jeune homme quant à sa monnaie. Oui. En effet, quand il s’agissait de plaire, il ne lésinait pas sur les moyens financiers, autant qu’il le pouvait. Les boissons défilaient, et avec autant d’aisance qu’au premier verre, le français les descendait un à un, bien que la frêle soviétique, elle, semblait finalement un peu moins à l’aise vers le dernier verre.

Les premières boissons glissèrent sans soucis, mais, tout comme elle, finalement, au bout de quelques autres verres, lui aussi se sentit un peu réchauffé. Oui, vous savez, c’est à ce moment la de la soirée ou les convives se détendent, se laissent aller un peu plus et réchauffe même l’ambiance, quoi qu’eux deux n’en avaient vraiment pas besoin. Non. Pas ce soir en tout cas semblait-il. L’européen n’avait quittait d’un seul instant la demoiselle, jeune, belle, charmante. Une nouvelle fois, elle éprouvait le besoin de bouger, de se déhancher, et c’est tout naturellement qu’elle agrippait le bras de Raphael qui la suivit sans mal, non, avec plaisir même. De retour sur la piste de danse, elle agissait une nouvelle fois d’aimant, qui, sur la piste qui quelques instants plus tôt étaient moins bien meublé qu’à présent. Mais bon, ceux-ci se ravisèrent bien vite, voyant qu’à ses bras, elle l’avait lui, le français. Leurs gestes se font tout aussi sensuel, voire plus que ceux offerts lors de la première danse, et cette fois-ci, Raphaël pourrait laissait libre court, - avec retenue tout de même – à ses mains pour se glisser sur les dos, puis, sur la taille de la demoiselle tout en douceur, de manière discrète, éolienne, juste, pour électriser la peau blanche de la demoiselle. L’européen ne manquerait pas de lui faire découvrir les parcelles de son corps qu’elle voudrait explorer, de ses mains, ou bien juste se l’imaginer, se frottant son corps contre le sien. Il avait un torse musclé, sans trop, il n’aimait pas le genre montagnes de muscles. Son charme résidait dans les traits de son visage, dans son attitude, dans un tout qui ne forme que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose Dostoïevski
| Admin Belle et Cruelle |
avatar

Nombre de messages : 1293
Age : 28
Groupe : The Diamond'S
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Dim 21 Jan - 14:07

Après les nombreux verres que la belle avait demandé, les premiers signes de l'ivresse se firent ressentir chez les deux jeunes gens, qui se gardèrent bien de le laisser voir. Lily avait un certain orgueil et un égo démesuré. A part si votre état est pire que celui de cette petite princesse, vous ne la verrez jamais ivre - étant entendu que si vous la voyez ivre, le lendemain vous aurez pris une telle cuite qu'il vous sera parfaitement impossible de vous rappeler du comportement de la belle soviétique. C'était sa technique, elle avait toujours été maligne, et n'aimait pas que quiconque puisse avoir des éléments un peu trop compromettants sur elle. Sinon, elle s'arrangeait pour les faire taire. Lily-Rose savait que Raphaël commencait à être atteint par les effets de l'alcool, car tous ses muscles semblaient totalement détendus, et ses sourires se faisaient de plus en plus nombreux. Elle même commencait à avoir la tête qui tourne, et marcher parfaitement droit devenait une tache de plus en plus complexe. D'ici peu, elle devrait s'arranger pour qu'ils s'éclipsent. Mais pour le moment, à quoi bon? Ils étaient centre d'intérêt. Chacun de ses mouvements de hanches étaient dévorés par la foule d'hommes qui bavaient devant cette expression humaine de la perection, qui se défoulait avec rythme et sensualité sur une musique assourdissante. Elle avait sorti de son tout petit sac un petit tube blanc -dont l'intérieur n'était pas du tabac...- qu'elle alluma sans arrêter de bouger, tandis que les mains du jeune français se balladaient à leur guise sur la peau et les formes de la jeune femme. Après avoir profité pendant un long moment de ce contact, Lil' proposa le joint déja bien entamé qu'elle tenait entre ses doigts à Raphaël. Ne lui laissant, à vrai dire, pas vraiment d'autres choix que de le prendre, elle s'en délesta, puis commenca à se retourner pour se faufiler entre la foule de gens. Tout en se frayant son chemin, elle tournait de temps à autre la tête pour lancer un regard énigmatique à son cavalier. Elle ne savait absolument pas où elle allait, mais si le jeune homme la suivait, ils finiraient bien par trouver.

_________________
LILY-ROSE DOSTOÏEVSKI

Vous la trouvez parfa[ii]te, ne dites pas le contraire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melting-pot.jeun.fr
Raphael Fabre

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 30
Groupe : Ze Alienz
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Lun 22 Jan - 9:31

Cavalier qui ne se languissait pas des caresses contre la déesse. Ainsi était-elle surnomée sans doutes, t&ant d'hommes lui courraient après. Lascive danse qui se faisait, langoureuse, passionée et désireuse pour les autres hommes et femmes qui ne quittaient pas du regard les deux étrangers de la ville. Ils s'étaient retrouvés, par le plus grand des hasards, et s'étaient même mis à l'idée quelques chose d'un tout autre naturel. Le français fit une soudaine abstraction de l'entourage, tout autant féminin que masculin dans l'assemblée nocturne. Le son l'assourdissait, et parfois, plusieurs flots de lumières vinrent viollement frapper son visage, pour l'éblouir. C'était un tout autre monde pour raphaël qui découvrait la, la véritable vie après tout. Drôle, ou l'on s'musait à sédure et se faire séduire pour sa propre satisfaction, après tout, c'était pour ca peut-être que certains gens ne pouvaient s efixer à une seule personne, et parcourir les lieux convoités, à la recherche d'une demoiselle. Sacré coureurs de Jupons. Mais lui ne semblait pas être ce genre d'homme, bien que dans son passé d'adolescent, il avait su plaire à toutes les jeunes filles de la fusée. Et qu'avec certaines même, il entrenetait encore quelques bones relations.

L'ambiance se détendit vraiment entre eux. l'on pouvait sentir aussi bien chez lui que chez elle une attitude décontracctée totale. Complète. La jeune fille alla même jusqu'à se lâcher un peu plus. Sans doute qu'elle avait dû arriver ici bas avant lui, et qu'elle avait déja appris les plaisirs de ce nouveau monde pour eux; Ainsi, elle put sortir une tube blanc, qu'ellle allumait d'une flamme, et en tirait une première bouffée. Raphaël l'observait, souriant, délicat, puis, lorsque bien entamé, elle le luii tendit, il ne put qu'en pincer l'extrémitée entre les lèvres. Après tout, s'ils étaient ici, c'était pour tester leurs comportements face à ce egnre de situation, et bien qu'il ne connaisse en riern ce qu'elle lui offrait, il acceptait, pendant qu'elle, s'en allait, esquissant de léger demi-tour sur sa personne durant sa marche parmis la foule. Invitation muette de son regard, et lui qui la rejoignait, dans l'endroit qu'elle semblait trejoindre, à pas de loups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose Dostoïevski
| Admin Belle et Cruelle |
avatar

Nombre de messages : 1293
Age : 28
Groupe : The Diamond'S
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Sam 3 Fév - 5:36

Le joint que les deux jeunes gens avaient consummé était ... bien chargé. Voir peut être même un peu trop. Même si Lily-Rose avait l'habitude de fumer encore et encore durant les soirées, il arrivait de temps à autre qu'elle charge un peu trop son "oeuvre" et c'était le cas aujourd'hui. Petit mélange habile de sa composition, avec des herbes parmi les meilleures de New York City, la drogue commencait déja à lui monter à la tête. Autour de la petite princesse blonde, les gens tournaient anormalement, les lumières vacillaient dangereusement, projettant leurs éclairs colorés à une vitesse folle. Ses pieds avaient du mal à se suivre en ligne droite, mais dans sa classe naturelle, il était impossible de le rmarquer. Lil' adorait cet état qui avait un aspect quelque peu surdimensionnel. Tout n'était qu'apprence et illusion, aucune certitude, aucun jugement objectif. Après quelques instants à se frayer un chemin à travers les silhouettes qui se mouvaient autour d'elle dans le chaos le plus total, Lily-Rose arriva enfin dans un endroit respirable. Elle ne se tournait maintenant plus vers le jeune français, car elle savait qu'il la suivrait, où qu'elle aille. Prédatrice redoutable, elle n'avait jamais laissé aucune de ses "proies" se désintéresser de sa personne. Comme toute boîte qui se respectait au goût de la jolie Slave, le Ffragg possédait une sorte de carré VIP, ce genre de pièces où vous ne trouvez que des gens tous côtés, effondrés raides dans des canapés et à faire l'amour dans des coins sombres, enfumés du tabac que respiraient tout ce beau monde. Des lignes de coc' étaient étendus sur de petites tables transparentes, et tout le monde était assez stone pour ne même plus se rappeler de ces évenements le lendemain. Bien que Lil' fut totalement nouvelle, un homme d'environ 2 mètres, possédant une envergure relativement phénoménale, et chargé de surveillé l'entrée du carré, succomba au charme de notre protagonniste, la prenant très certainement pour un mannequin ... ce qu'elle était à vrai dire, et la laissa entrer sans le moindre problème dans la petite salle.

_________________
LILY-ROSE DOSTOÏEVSKI

Vous la trouvez parfa[ii]te, ne dites pas le contraire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melting-pot.jeun.fr
Raphael Fabre

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 30
Groupe : Ze Alienz
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Lun 5 Fév - 8:47

Raph' avait suivit la jeune demoiselle sans trop comprendre comment il y était parvenu. Les effets de la drogue ne mirent pas long avant de se déclarer et de lui rendre la progression un peu plus difficile qu'elle ne l'était déja. Les lumières vrillaient autour de lui avec une vivacitée qui lui était inconnue, et les gens se déformaient tous les uns après les autres sur son passage. Etrange sensation qu'il venait de découvrir la. Il n'aurait su l'expliquer, mais suivre la Russe lui semblait être la chose la plus simple qui soit à faire. C'est comme si dans ce brouillard de gens flous, elle se distinguait parfaitement, classe et noble attitude. Il franchit les quelques marches qui le séparait lui aussi du carré VIP, et après le passage de la jeune femme, voila que le gorille posait son regard sur Raphael. Un peu de classe et de distinction lui aussi, il fallait qu'il perce ce rempart pour rejoindre sa belle. Il adoptait donc une attitude droite et simple pourtant, et suivait la demoiselle dans le brouillard.

Comment avait-il fait pour entrer ? Sans doute avait-il compris que Raphael suivait la précédente, et que lui refuser l'accès en aurait été impoli pour la protagonniste féminine. Il n'en disait pas un mot, et raphael put alors découvrir de lui même le genre de pièce qu'était cet endroit très huppé par les gens classe. Quelques canapés installés autour de tables de verre, et, un dernier de libre, comme s'il appelait Raphael et la jeune femme. Il était bien entouré. Juste à côté, un coule se chauffait doucement, et de l'autre, les drogues et alcools allaient bon train. Pas si mal comme endroit, et la vie sur Terre plairait probablement plus que dans la Fusée pour notre jeune homme. Il se laissait donc tomber sur ce siège, une main attirant la demoiselle sur ces genoux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose Dostoïevski
| Admin Belle et Cruelle |
avatar

Nombre de messages : 1293
Age : 28
Groupe : The Diamond'S
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Mar 6 Fév - 11:41

Le fait que Raphaël - dont elle ignorait encore le nom, et passerait très certainement le reste de sa vie dans le flou sans que cela la dérange grandement - ait été accepté dans le carré VIP venait de lui prouver qu'elle avait beau être soûl et défoncée, la petite princesse avait encore bon goût en ce qui concernait son cavalier de la soirée. Les regards ne se tournèrent pas spécialement vers le nouveau couple... beaucoup des regards étaient bien trop injectés de sang pour avoir ne serait-ce que la force nécessaire pour bouger. Parfait. Lil' n'avait pas spécialement envie d'être épiée de tous cotés et de se forger une sale réputation dès son premier jour à Seattle. N'ayant de temps pour ses réflexions, elle sentit la main de son européen lui encercler son fébrile poignet et l'attirer vers elle. Lily-Rose se laissa donc tomber avec légereté sur les genoux de son cavalier. Même si elle n'avait pas voulu s'installer sur ce siège improvisé, la jeune femme n'avait plus assez de prises sur son propre corps pour le dissuader de tomber à l'endroit où elle avait été tirée... Prise au jeu, Lily s'installa donc sur les jambes musclées du jeune homme qui n'eurent aucun mal à supporter le poids de plume de la jeune fille. La jolie Slave ne tarda d'ailleurs pas à se mettre à califourchon, buste et visage face au jeune homme. Sa bouche effleura à peine les lèvres de Raphael qui n'attendrait certainement pas deux fois avant d'embrasser Lily. Mais celle ci se contenta de rester dans le jeu de séduction, laissant encore monter l'envie du beau brun qui semblait trépigner d'impatience... du moins c'était ce que devinait Lily-Rose. Sa chevelure chatouillait dans un frémissement presque fantôme la peau de Raphael, son souffle tiède venait se heurter sur le visage moite du jeune français, et toutes les fumées et odeurs des drogues diverses montaient facilement à la tête.

_________________
LILY-ROSE DOSTOÏEVSKI

Vous la trouvez parfa[ii]te, ne dites pas le contraire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melting-pot.jeun.fr
Raphael Fabre

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 30
Groupe : Ze Alienz
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Ven 9 Fév - 12:51

La jeune demoiselle, tout autant que Raphael n'était pas plus enclin à rster plus longtemps debout, et sans doute était-ce dans un éclair de génie que le jeune homme avait pu convenir de prendre place sur la banquette de disponible encore, la dernière. S'y affalant, il avait attiré la jeune femme, qui ne semblait pas lui en vouloir, bien au contraire, tâchant d'adapter sa position au mieux sur les cuisses musclées du frenchie. Elle y mit un certain temps à la trouver, et finalement, elle semblait opter pour une tenue à califourchon sur lui, son bust et son visage face au jeune homme qui plongeait son regard vitreux dans celui de la slave- dont lui aussi ignorerait encore le nom pour un moment faut-il croire -. Tout autour de lui semblait flotter, tout semblait se vriller sur lui même, ne présentant plus un grand interêt de toute manière dès lors que le jeu de séduction entre eux reprendrait. Car il était clair qu'ils s'étaient installés ici pour un peu plis d'intimitées, de contct rapprochés sans attirer le regard désireux des autres personnes qui avaient été sur la piste plus tôt, autour d'eux. Pourtant, ce n'était pas faute d'avoir essayait semblait-il, car l'un ou l'autre jeune homme, tout comme jeune demoiselle, avait bien essayé de venir s'incruster eux aussi dans l'endroit sacré, sans que le vigile n'en laisse un seul passer, leur offrant un simple " complet" de sa voix grave et imposante tout de même. Ennivrée, droguée, la jeune femme se reprennait au jeu de séduction la première, effleurant avec délice les lèvres du jeune Raph' qui n'en attendrait pas moins pour s'en saisir après que la demoiselle s'y soit prise à de multiples tentatives de fuites, vaines. Une main entre les deux omoplates, l'autre sur ses reins qu'il caressait du bout des doigts, parfois se risquait-il même à glisser cette main sur la cambrure de ses reins, pour la cajôler. Et puis il lui offrait un long baiser langoureux à la manière bien française, délicate, attentionné et chaleureuse. Le souffle chaud de la demoiselle se heurtait sur son visage frais et ravi, ses cheveux se frôlaient sur son visage en une caresse mutine et asbtraite pourtant. Ici, personne pour faire attention à ce qu'ils feraient, ils en seraient libre, et même s'il devait s'en douter, il n'avait jamais pu tester cela encore, tout comme cette drogue, nouvelle, qui avait ses effets bien à elle. Elle lui en faisait découvrir des merveilles la dame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose Dostoïevski
| Admin Belle et Cruelle |
avatar

Nombre de messages : 1293
Age : 28
Groupe : The Diamond'S
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   Sam 10 Mar - 12:05

Il y avait un temps pour tout. Un pour le croquis, un pour l'esquisse, et un pour le dessin. Un terme de séduction, cela consistait au repérage, au jeu de séduction, et à l'attaque proprement dite. Et Lil' maitrisait à la perfection les temps quelqu'ils fussent. Elle devinait à travers les gestes de Raphael, qui se faisaient de plus en plus nets, exprimant de plus en plus l'envie pressante qui tirallait le bel homme d'avoir à sa disposition le corps entier de la jolie slave, qu'il n'était maintenant plus temps d'esquisser, mais de s'attaquer au dessin à proprement dit. Il ne fallait donc pas le faire languir plus longtemps. Et de toute façon, l'état de béatitude et de relachement total dans lequel se trouvait maintenant Lily-Rose ne lui permettait plus de résister à quelque avance que se fut. Elle le laissa l'embrasser, avec fougue et passion, faisant de temps en temps jouer sa petite langue avec celle de Raphael. Chaune de ses caresses, chacun de ses baisers n'étaient que douceur et sensualité. Puis la demoiselle prit un peu les commandes. Ses mains se firent moins hésitantes, plus décidée, se frayant un chemin sous la chemise de Raphael, venant caresser son torse langoureusement. Les lèvres de Lily se détachèrnt de celle de l'européen pour venir embrasser ses joues puis son cou, laissant de temps à autre un petit coup de dent, puis remontaient rechercher la chaleur de son souffle. Puis ses baisers se firent en peu plus violents, sans pour autant qu'elle eut la possibilité de blesser son partenaire. Mais ses ongles s'enfoncaient dans le dos de Raphael, laissant transparaitre son désir montant. Autour, les gens, tout aussi défoncés qu'eux, ne semblaient pas prêter la moindre attention aux autres couples, certains même nus dans la salle.


(désolée je fais mieux au prochin, faut que je meremette dans le bain!)

_________________
LILY-ROSE DOSTOÏEVSKI

Vous la trouvez parfa[ii]te, ne dites pas le contraire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melting-pot.jeun.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soirée en Boite [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée en Boite [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camping libre de Sidi Boulfdail
» LT35 de 83 boite 4 diesel, ça existe?
» Une p'tite boite
» drôle de soirée
» soirée pirate - Croisière Méditerranée du 28 août

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Melting Pot = Guinea-Pigs of Seattle :: Pour vous :: » WHAT DOESN'T NEED TO BE THERE, HAS TO BE HERE*-
Sauter vers: